Accueil

Le vieux quartier de Hanoï ou le «Hanoï des 36 rues et corporations» est considéré comme l’âme de la capitale vietnamienne. Chaque quartier est spécialisé dans un métier traditionnel. Aujoud’hui, Hanoï a beaucoup changé. Elle est devenue une ville dynamique avec de nombreux complexes urbains modernes. Mais la beauté des 36 rues et corporations est immuable, en dépit des vicissitudes de l’histoire.

La carte de la vieille ville d'Hanoi

L'histoire du vieux quartier d'Hanoi

En 1010, un an après être monté sur le trône, le roi Ly Thai Tô transféra la capitale de Hoa Lu, terre nichée dans des montagnes, vers la citadelle de Dai La, située dans une plaine fertile, qu’il décida de rebaptiser Thang Long (Dragon prenant son vol). Dans son édit royal justifiant ce déplacement de la capitale, le monarque qualifia Thang Long de «lieu de convergence des quatre points cardinaux, capitale idéale des rois de tous les temps».

Les 36 rues et corporations de Hanoï ont fait leur apparition au XVe siècle, lorsque les commerçants et des artisans en provenance de partout y sont venus de plus en plus nombreux pour tenter leur chance à la capitale Thang Long.

Situé dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm et couvrant 100 ha, le Vieux quartier de Hanoï comporte 76 rues, dont environ 47 ont conservé leur dénomination ancienne qui commence par le mot Hàng, signifiant «marchandises». Chaque quartier porte les traces de son histoire. Les noms des rues rappellent toujours les marchandises qui y étaient produites ou qui le sont toujours : la rue Hàng Dào (rue des teinturiers de la soie rouge), la rue Hàng Duong (la rue du sucre), la rue Hàng Thiêc (rue des Ferblantiers), la rue Hàng Ma (rue des objets votifs)...

Aujourd’hui, le Vieux quartier a beaucoup changé. Il profite du développement économique et de l’arrivée d’un nombre grandissant de touristes : des cafés, des restaurants, des magasins de souvenirs artisanaux... Mais certaines rues sont restées fidèles au métier ancestral. Par exemple, Hang Bac est toujours la rue des orfèvres, Hang Ma, celle des objets votifs, To Tich, celle où l’on fabrique des tampons encreurs et Hang Thiec, celle des ferblantiers. Découvrez ci-dessous «Hanoï les 36 rues et corporations» !

Où manger dans la vieille ville d'Hanoi?

Ragoût de poulet (Cam Chi ou Ky Dong), pattes de poulet (Hang Dau), bière (Nguyen Du, Ham Long), gâteaux (Hang Bong, Tho Nhuom), viande de chien (Nhat Tan), confiserie et tabac (Hang Buom), cuisine sino-vietnamienne (Ta Hien).

L'achat des articles divers

Bicyclettes (Ba Trieu), cyclomoteurs (Phung Hung), accessoires de cyclomoteurs (Pho Hue), matériaux de construction (Cat Linh), peinture (Sinh Tu), ferraille (De La Thanh), médicaments occidentaux (Van Mieu, Kham Thien), sandales (Hang Dau), tissus (Phung Khac Khoan), jouets (Luong Van Can), tapis (Ngo Van So), fleurs artificielles, vaisselle et mobilier (Ham Long), prêt-à-porter (Hang Vai, Kham Thien), coussins et matelas en caoutchouc ou en mousse (Hang Dieu), électroménager Le Duan), sacs à dos et cartables (Dinh Tien Hoang).

Les services

Massage (dans la rue Nguyen Thai Hoc, près de Cua Nam), robes longues de femme (Luong Van Can), échange de devises (Dinh Le, Ha Trung), main-d’œuvre (Giang Vo), lavage de cyclomoteurs (Tran Phu), voitures à louer (Quang Trung, Trang Thi), coiffeurs (Quang Trung).

Les hanoiens sont attachés à l'histoire de leur ville et à leur patrimoine qui se dégrade aujourd'hui en raison d'un contexte économique en pleine évolution. Afin de préserver le patrimoine du Vieux Quartier, le Ministère vietnamien de la Construction a décidé dès 1995 le principe de la conservation et de la restauration du Vieux Quartier. Le Vieux Quartier a été classé au titre du Patrimoine Historique National par le Ministère de la Culture et de l'Information du Vietnam le 5 avril 2004.