Monuments

Les monuments à Hanoï, les meilleurs visites, les points d'intérêt d'Hanoi, les incontournables à visiter à Hanoi et ses alentours, que faire à Hanoi ? 

La cathédrale Cua Bac

La construction de la cathédrale Cua Bac a duré de 1925 à 1930. La cathédrale de Cua Bac a la forme d'un rectangle, avec deux rangées de colonnes parallèles sur les deux côtés. Le côté gauche est le lieu de culte des saints, et le côté droit le salon où les prêtres reçoivent les gens désirant se confesser.

La cathédrale Cua Bac est divisée en deux salles, la plus petite pour accueillir les fidèles et la grande pour la congrégation pendant la messe. Entre les deux salles, il y a une grande surface sous voûte. La décoration intérieure de la cathédrale a été conçue selon le style des églises européennes, avec notamment de superbes vitraux. L'architecte français Ernest Hébrard a créé un espace architectural dissymétrique avec un haut clocher sur le hall principal, qui confère une particularité à cette cathédrale par rapport à la plupart des autres églises catholiques construites par les Français au Vietnam.

Le toit du clocher, les voûtes et autres installations sont recouverts des tuiles semblable à celles des pagodes et des temples traditionnels. Les fenêtres et les trous d'aération ont des toits, à l'exception des grandes fenêtres en vitraux. La végétation qui l`entoure a créé un paysage naturel propice à l`introspection. Certains considèrent qu'il s'agit là d'une création exceptionnelle de Hébrard en vue d’harmoniser l`ouvrage avec le paysage environnant.

En fait, c'était une exploitation habile des principes des églises de la période Renaissance. La combinaison réussie entre l'architecture religieuse orientale et occidentale, en harmonie avec le paysage environnant, a créé une œuvre catholique de grande valeur. La cathédrale Cua Bac est toujours considérée comme un monument mêlant les styles architecturaux européens et vietnamiens. Même si elle a été restaurée plusieurs fois, elle conserve toujours son aspect original tel qu`on peut le voir sur les anciennes photos de l`époque coloniale. 

La cathédrale Hanoi

La cathédrale de Hanoi fut construite à l'emplacement de l'ancienne tour Bao Thien, célèbre dans la capitale Thang Long sous la dynastie des Ly (XIe et XIIe siècles). La cathédrale de Ha Noi, aussi appelée la cathédrale Saint-Joseph, fut inaugurée après deux ans de travaux le 25 décembre 1886. L'architecture ressemble à celle de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Chaque année, nombreux sont les pratiquants, qui viennent y assister aux grandes messes, ou les curieux qui veulent tout simplement la visiter.

Elle est ouverte de 5 à 7h et de 17 à 19h pour les messes.

Le pont Long Bien

Le pont Long Bien était le premier pont en acier enjambant le fleuve Rouge et était considéré comme une symbole culturelle, un témoignage historique des vicissitudes de la capitale de Ha Noi pendant deux guerres contre la colonisation française et l'impérialisme américain.

Le projet de construction du pont Long Bien a été adopté en 1897 par le Gouverneur général de l’Indochine Paul Doumer visant à améliorer l'infrastructure nécessaire pour l'exploitation coloniale de la colonie française. En 1898, l'entreprise française Dayde & Pillé a pris en adjudication la conception et la construction du pont. Le pont a été construit en 1899 et achevé en 1902, nommé le pont Doumer, selon le nom du Gouverneur général de l’Indochine, Paul Doumer. C’était, à cette époque, le pont le plus grand de l’Indochine qui a été vanté par les Français comme «le pont reliant les deux siècles». D’une portée de 2.290m de 19 travées en acier reposant sur 20 poutres du hauteur de plus de 40m, le pont a été destiné aux piétons et aux vélos, à chaque côté et à la voie ferrée au centre. Les passages réservés aux piétons du pont Long Bien permettent de contempler le fleuve Rouge en toute tranquillité et de sentir les appels du passé.

Après la Libération de la capitale de Ha Noi (10 octobre 1954), le pont a été rebaptisé Long Bien. Pendant la guerre de résistance contre les États-Unis (1954 - 1975), l'armée du Viet Nam a construit deux artillerie antiaérienne sur le terrain alluvial du fleuve Rouge et a utilisé les hauts points sur les parois du pont comme des batteries pour tirer les avions américains. Les travées bombardées par les avions américains ont été remplacés par les travées semi-permanentes. En 2002, le pont Long Biên a été restauré.

Actuellement, le pont de Long Bien est destiné seulement aux trains, motos, vélos et piétons. Une caractéristique particulière au pont Long Bien est la direction des moyens de transport qui se situent à gauche, inversement au sens de circulation au Viet Nam. Au bout du pont, se trouve le panneau marquant l’année de mise en chantier, l’année d’inauguration et le nom de l’entrepreneur Daydé & Pillé.

La tour du drapeau de Hanoi

La tour du drapeau de Hanoi est un monument architectural bâti au XIXe siècle. Un des rares monuments architecturaux de ville ayant échappé à la destruction décidée par le gouvernement colonialiste français dans les années 1894 - 1897, la tour était utilisée par les militaires français comme poste d'observation et de liaison entre le poste de commandement et les postes aux alentours, le jour par des signaux et la nuit par des lampes.

La tour du Drapeau fut construite en 1812 sur une base à 3 étages. Ceux-ci ont la forme de troncs de pyramide à base carrée, superposés et entourés de murs de briques. Le 1er étage à 42,5m de côté et 3,1m de hauteur auquel on accède par deux escaliers de brique. Le 2e à 27m de côté, 3,7m de hauteur avec quatre portes: la porte orientale possède deux caractères Nghenh Huc (réception du soleil du matin), la porte occidentale les caractères Hoi Quang (lumière réfléchie), la porte méridionale Huong Minh (vers la lumière), et celle du nord est sans inscription.

Le 3e étage à 12,8m de côté, 5,1m de hauteur, avec une porte communiquant à un escalier tourné vers le nord: sur cet étage repose la tour en forme de tronc de pyramide octogonale de 2m de côté, haut de 18,2m. A l'intérieur s'enroule en hélice un escalier de 54 marches. Le tout est éclairé et aéré par 39 trous en rosace et 6 trous en éventail, disposés le long des pans latéraux, chacun de 4 à 5 trous.

Le sommet de la tour est composé d'une tour octogonale haute de 3,3m avec 8 fenêtres sur 8 pans. Au milieu se trouve une colonne cylindrique, de diamètre 0,4m qui sert à fixer le manche du drapeau (8m de hauteur). Ainsi la hauteur totale de la tour est de 33,4m et plus de 41m si on compte la colonne pour fixer le drapeau.