Marchés

Les marchés de Hanoï constituent autant d’occasions de s’immerger dans la vie quotidienne des Vietnamiens. Pour acheter des produits locaux et faire votre shopping, découvrez notre sélection de marchés et boutiques dans la vielle ville, ancien, vieux quartier d'Hanoi, 36 rues et corporations.

Le marché Dong Xuan

Situé dans le vieux quartier de Hanoi, le marché Dong Xuan avec sa longue histoire est considéré comme un témoin de l'établissement et du développement du commerce de la capitale. 

Outre sa fonction de lieu de transactions commerciales, il est également le miroir de la vie spirituelle et culturelle des Hanoiens. 

Créé par les Français en 1889, le marché de Dong Xuan est rapidement devenu un lieu de convergence de produits et spécialités des quatre coins du pays. Implanté au sein du delta du fleuve Rouge, il regorge de marchandises : crevettes et poissons des provinces littorales, pousses de bambou, champignons, viande d'animaux de forêt, mangues et mangoustans du Sud, thé et café des hauts plateaux du Centre... 

Le marché Dong Xuan est construit dans le canton du même nom sur une terre alluvionnée par la rivière Tô Lich et le fleuve Rouge. Après l'inauguration du pont Long Biên en 1902, ses activités commerciales ont connu un essor vigoureux grâce à sa position géographique au carrefour de voies terrestres, fluviales et ferroviaires. Sur une superficie de 20.000 m², le marché était couvert par un toit de tôle. 

Au début de la première guerre de résistance nationale, le marché Dong Xuan a été le théâtre de nombreux combats acharnés contre des légionnaires. Plusieurs membres combattants du Vietminh y ont succombé. Événement mémorable : le 18 décembre 1946, une barricade y a été dressée pour endiguer une attaque des soldats français contre le siège des forces d'auto-défense vietnamiennes dans la rue voisine Hàng Luoc. En 2005, un relief intitulé Hanoi-hiver 1946 a été érigé à côté du marché Dong Xuan à la mémoire des soldats morts pendant les combats pour la défense de la capitale fin 1946 début 1947. 

Après plusieurs décennies, Dong Xuan reste toujours le plus grand marché de la capitale. Ses riches valeurs culturelles et historiques ont fini par faire de lui une destination préférée des visiteurs. Depuis 2003, le marché ouvre la nuit au service des touristes. Ces derniers peuvent venir à ce marché nocturne faire du shopping et regarder en même temps les spectacles de hat xâm (airs des aveugles), de chèo (théâtre populaire) et de quan ho (chants alternés)... 

Pour leurs contributions à la préservation des valeurs culturelles traditionnelles, ces représentations sont bien appréciées par le Centre du développement de la musique du Vietnam. Selon les prévisions, le marché nocturne Dong Xuan sera agrandi pour le Millénaire de Thang Long-Hanoi. 

Ses gestionnaires ont l'intention de reconstituer une fois par an, en automne, une séance traditionnelle du marché Dong Xuan où les vendeurs porteront l'ao dài. "Cela intéressera les visiteurs", affirme Dô Xuân Thuy, directeur de la société Dong Xuan. Pour découvrir les particularités du marché et favoriser l'activité des commerçants, un circuit touristique sera bientôt mis en place. 

Le marché aux puces du week-end

Un marché aux puces s’ouvre tous les samedis matins à l’espace Lu Tra Quan (456, rue Hoàng Hoa Tham, arrondissement Ba Dinh, Hanoi), attirant de plus en plus de passionnés d’antiquités ou de produits d’occasion. 

Né en juin 2013, ce marché réunit une vingtaine de ''stands'', certains n’étant que des tapis posés à même le sol. Tout s’y vend ou presque, des babioles sans valeur jusqu’aux antiquités venues des États-Unis, de France, de Chine,… On y trouve des céramique (bols, vases), des lampes à huiles, des lampes en cristal de France, des montres anciennes, de la monnaie ancienne, des lunettes de soleil,…ainsi que des photos ou des magazines sur Hanoi d’autrefois, des objets d’intérieur datant de la période de l’économie subventionnée - c’est-à-dire avant le Renouveau. 

Les vendeurs n’ont pas besoin de payer la location du lieu de vente, il leur suffit juste de s’inscrire dans la liste des vendeurs tenue par le patron de Lu Trà Quan, Kiêu Quôc Khanh, ex-président du Club de calligraphie de Hanoi. «La majorité des passionnés d’antiquités se connaissent. Ce marché a comme objectif de créer un lieu de rendez-vous où ils peuvent se rencontrer, partager des connaissances sur les objets, faire des transactions entre eux», a informé Kiêu Quôc Khanh. 

Parmi les visiteurs, on compte beaucoup de curieux qui viennent ici seulement pour contempler les objets. Ce lieu est de plus en plus connu, et attire chaque semaine un peu plus de visiteurs. Même si les objets anciens ne vous attirent guère, allez donc faire un tour juste pour humer l’ambiance. Il serait bien surprenant que vous ne repartiez pas sans un ''trésor'' sous le bras !

Les marchés villageois

A l'inverse de l'atmosphère suffocante des villes en cette époque d'ouverture du pays, les marchés villageois sont une vraie bouffée d'air frais. Ils ont su conserver leur aspect d'antan, et ici, quiétude et authenticité sont les maîtres mots. 

Les marchés se trouvent souvent au coeur du village, rassemblant la plupart des habitants des lieux et des alentours. 

Des marchandises de toutes sortes sont présentées simplement : des légumes, des fruits, et autres denrées alimentaires, pour la plupart des "produits du jardin", qui reflètent nettement le niveau de vie de la population locale. 

Le marché villageois n'est pas seulement un endroit où l'on fait ses provisions, c'est aussi un lieu de rendez-vous pour les gens, qui leur permettent de se retrouver et de passer un moment agréable entre deux étals. Il commence très tôt, vers 5h, pour s'achever vers 9h du matin. Parce que les gens d'un même village ne veulent pas négocier le prix des produits du jardin et des objets et outils fabriqués artisanalement, celui demandé est en général le prix réel... 

Ce type de marché est encore plus animé à l'approche du Têt traditionnel car les fils du village partis loin afin de gagner leur vie reviennent dans leur famille pour la fête la plus importante de l'année. 

Avec 70% de sa population vivant en zone rurale, le marché de village en particulier, et plus généralement les marchés ruraux, conservent leur place essentielle, tant dans la vie communautaire que pour la production au service du développement économique du pays.