Hang Buom ou la rue des voiles a Hanoi

23:55

Au 17e siècle, Hàng Buôm était une rue peuplée en majorité de Chinois. Elle s’appellait Hàng Buôm à cause des fabricants de voiles.

Autrefois, on voyait toujours différents types de voiles faites de toile ou de jonc vendues dans la rue.

En raison de la situation géographique favorable, le quartier de Ha Khau abritait beaucoup de métiers liés aux activités des marins et bateliers comme sacs, nattes en rotin ou en jonc, qui étaient transportés par bateaux dans d'autres endroits.

A Thang Long, la cour féodale avait promulgué des règles pour les lieux de résidence des étrangers, principalement des Chinois.

Au début, ils étaient autorisés à vivre dans le quartier de Diên Hung.

Selon le livre "Du dia chi" de Nguyên Trai, la rue des Chinois était appellé Duong Nhan. Mais, selon le "Dai Nam nhât thông chi ," les Chinois vivaient dans le quartier de Viet Dông.

Et ainsi, Hàng Buôm n'était pas un lieu d'habitation des Chinois. Ils vivaient à la rue Viet Dong (l'actuelle rue Hàng Ngang) et puis, à cause de l’augmentation de la population, ils ont commencé à empiéter sur les rues environnantes, comme Hàng Bô, Phuc Kiên (aujourd'hui rue Lan Ông) et Hàng Buôm.

Grâce à sa situation géographique, près du quai, très favorable aux activités commerciales, Hà Khâu est devenu le lieu d'habitation des Chinois.

Parmi les ouvrages célèbres de la  rue Hàng Buôm , citons le temple Bach Ma (No 76).

Le temple Long Do dédié à Bach Ma qui a été l'un des quatre gardiens de la capitale Thang Long. Le temple Bach Ma est un grand ouvrage avec une salle de repos, un autel à la première section de culte, deux autres au centre et à la derrière de culte.

Aujourd'hui, Hàng Buôm est très animée par les activités commerciales. Dans les magasins, On voit principalement des confiseries, des bierres, des boissons.

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Aimez-nous sur Facebook

Nos photos sur Flickr